/ DESCRIPTION DE L’ACTIVITÉ /

 

Située dans le site naturel de La Geria à Lanzarote, la propriété, qui a des siècles d’ancienneté, apparaît mentionnée dans des documents Historiques depuis le XVIe siècle.

Bodegas Rubicón se consacre à la production de vins de qualité et offre dans ses installations une offre d’activités œnotouristiques larges et diversifiée afin que vous puissiez mieux découvrir les vins, la cave et son environnement.

Ouverte tous les jours, elle dispose d’une boutique de vins où il est possible de déguster les crus, d’un restaurant et d’un musée. La Cave propose aussi des visites guidées et des cours de dégustation.

Les vins de la cave sont récompensés chaque année dans les concours internationaux les plus prestigieux et se vendent en Europe, en Amérique et en Asie.

_______

Visite guidée avec dégustation

_______

 

Visites libres. Profitez de la Cave Rubicón sans restrictions et sans horaires, à votre aise et de façon relaxée. Promenez-vous dans la cave et la vieille maison, dégustez un vin ou achetez un produit artisanal dans notre boutique de vins. Savourez un déjeuner à la terrasse de notre restaurant avec des vues spectaculaires sur les vignobles de La Geria et le Parc National de Timanfaya. Les installations de la Cave Rubicón sont ouvertes tous les jours gratuitement pour le plus grand plaisir de ses visiteurs. Horaire : de lundi à dimanche de 10 h 00 à 20 h 00.

Visites guidées. VISITE GUIDÉE + DÉGUSTATION 2 VINS. Explorez le valeureux héritage d’une cave centenaire qui a plus de trois siècles d’ancienneté. Marchez entre nos vignobles et découvrez dans le détail notre façon particulière de culture de la vigne sur des cendres volcaniques. Découvrez l’histoire de la propriété et ses ruines du XVIe siècle sur lesquelles sont érigés aujourd’hui la maison et l’ancien pressoir, exemples de l’architecture traditionnelle canarienne. La visite finit par une dégustation, qui comprend deux vins, du fromage de l’île et un gâteau.

_______

 

Histoire

_______

 

Pour découvrir l’histoire de la Cave Rubicón, nous devons remonter à 1570, date du premier document écrit conservé faisant référence à la propriété. Y est détaillée la vente par Marcos Verde, Justa Melián, Diego Vázquez et Margarita Ruiz du Cortijo La Geria (ferme) au révérend Luis de Bethancourt, qui était alors le vicaire et le récepteur du bénéfice ecclésiastique de Lanzarote. Le document offre une vaste description de la ferme et de son valeureux patrimoine.

 

Le Cortijo de La Geria était, au début du XVIIe siècle, une des plus précieuses et des plus riches de l’île de Lanzarote. À cette époque, elle devint propriété de l’archiprêtre Don Diego Laguna, qui à la fin du XVIIe siècle, déclare dans son testament qu’il comptait parmi ses possessions le Cortijo de La Geria, qu’il avait eu par héritage et en échange et dans laquelle il avait commandé la construction en 1698 de l’ermitage de la Charité. A cette époque, la ferme avait des chambres, trois salles pour les ustensiles de culture, les citernes et le dépôt d’eau de pluie, ainsi que des champs de culture qui produisaient du blé, de l’orge et du seigle.

 

La fertilité des sols de La Geria avant les éruptions volcaniques fait qu’une grande partie de la propriété soit concentrée en peu de mains, en général liées au groupe de pouvoir insulaire et en particulier, liées à l’église, comme c’est le cas de Don Diego Laguna, qui possède d’autres fermes outre celle de La Geria. Ces années-là, les champs de céréales formaient le paysage de la zone, la terre était riche et produisait des fruits en abondance. Personne n’imaginait que bientôt l'enfer envahirait Timanfaya et de longues années d’éruptions volcaniques (1730-1736) dévasteraient des hameaux et des champs de culture en modifiant le paysage pour toujours.

 

Ces éruptions impliquèrent la perte d’un patrimoine immobilier important et d’une des plaines fertiles les plus riches de Lanzarote.

 

Le Cortijo de La Geria fut fortement touchée par la catastrophe dès le début des éruptions. Les cendres la recouvrirent peu à peu de septembre à décembre 1730, et en mai 1731, elle était complètement couverte. En ce temps-là, elle était la propriété d’Antonia María de Ocampo y Bustamante, nièce et héritière de Don Diego Laguna. Un document de 1731 fait référence à la récupération de la Ferme : plusieurs pièces de la Ferme, entre autres l’ermitage de la Charité, furent débarrassées des cendres qui les enterraient. Au fil du temps, les terres furent réutilisées en y plantant des vignes et elles redevinrent fécondes. Cet endroit deviendra une des zones principales du renouveau économique de l’île, avec la mise en culture des sols couverts par les sables volcaniques, même si sur certains terrains de La Geria, cela n’arrivera que plusieurs décennies après, comme en témoigne un document de 1769. C’est au cours du XVIIIe siècle que se produira l’agrandissement de la ferme, on lui ajoutera une cave pour exploiter le raisin des nouvelles récoltes et une maison seigneuriale contiguë. La Geria et ses terrains environnants se convertiront dès le XVIIIe siècle en la principale productrice de vins de de Lanzarote, condition qui perdurera dans le temps jusqu’à aujourd’hui.

 

Dès la fin du XVIIIe siècle, la famille Fajardo-Spínola est liée au Cortijo de La Geria. La propriété restera dans les mains de cette famille et de ses héritiers jusqu’à une bonne partie du XXe siècle. En 1979, German López Figueras, actuel propriétaire, l’achète à Madame Dolores Fajardo. Commencera alors une nouvelle étape destinée à redonner à l’ancienne ferme toute sa splendeur. Endormie pendant des décennies, elle ouvrira ses portes au public avec l’envie de transmettre à tout le monde un bout de l’histoire de Lanzarote.

/ CONTACT /

BODEGAS RUBICÓN
35570 La Geria, Lanzarote

Las Palmas de Gran Canaria, Islas Canarias.

Tel: +34 928 17 37 08

 

rubicon@bodegasrubicon.com

www.bodegasrubicon.com

 

Adresse

Notre adresse:

La Geria, Lanzarote

Laisser un Avis

Évaluation
Publication en cours ...
Votre évaluation a été envoyé avec succés
Veuillez remplir tous les champs